Mon nom est Moussa Doumbia, né le 08/09/1996 à Bamako. Je suis d’origine Sikassois, dans un village appelé babougou, situé à 70 km de la ville de Bougouni. Apres mes études primaires à l’école communautaire Yellen, je suis admis au Diplôme d’Etude Fondamentale en 2012. Suite à trois ans au lycée Dagaba Sangaré de torokorobougou, j’obtiens le baccalauréat Science Economique en 2015, du primaire à ce jour, j’ai toujours été major de promotion. Ma passion pour la terre a toujours guidé ma vision vers un monde à faim neutre. A travers mes visites au village où j’ai constaté un fort potentiel non exploité dans le domaine agricole, je décide de m’orienter vers l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de recherche Appliquée (IPR/IFRA) de katibougou, spécialité Agrobusiness. Joindre le traditionnel au moderne en créant de la valeur ajouté, passant par l’utilisation de nouvelle technologie tout en restant connecté au reste du monde, question de chaine de valeur agricole était typiquement le pourquoi de mon choix de carrière, et entreprendre a toujours été ma voie intérieure. Début 2017, 2em année universitaire, sur le sillage de mon perfectionnement, j’effectue un stage d’un mois à l’Office Riz Mopti sur la chaine de valeur riz Mopti, puis, un autre au Laboratoire Technologie Alimentaire (LTA), à l’Institut d’Economie Rural(IER), où j’ai eu pour la 1ere fois, la chance d’avoir accès à l’inconnu sur le terrain, la transformation des fruits locaux en jus et nectar. Vers fin 2017, j’intègre un réseau d’entrepreneur dénommé West Africain Entrepriseneurship and Innovation Foundation (WAEIF-Mali) où j’ai eu la chance de participer, organiser des conférences sur les enjeux de l’entreprenariat jeune au Mali. A la même période, je participe à Startup weekend, un évènement de concours d’idée de projet organisé par Impact Hub Bamako, un centre d’incubation au Mali, et je n’ai pas été retenu malgré ma forte motivation. Ce jour-là, je me suis dit, je cite : ‘’sauf si Dieu n’existe pas, 2018, je vais créer et développer mon idée de projet, avec ou l’aide de personne’’ Début 2018, de pars les notions acquises à l’école, j’ai fait 6 mois d’incubation chez YES INC Mali sur la création et gestion d’entreprise, bien avant la fin de ma formation, j’ai lancé mon premier produit de jus de fruit à base de rônier, sur fond propre, l’entreprise s’appelle ‘’BUGUNI’’, la petite case des jus naturels.
Etudiant en fin de cycle et promoteur d’entreprise, je choisi comme structure d’accueil mon entreprise et le thème portera sur : ‘’l’étude de faisabilité d’une unité de production de nectar à base de fruits locaux’’ qui consistera à faire six mois d’étude de marché. Un mois plus tard en tant que stagiaire, juin 2018, j’ai eu droit à mon premier entretien pour le lancement d’un concours de plan d’affaires entre les entreprises existantes dans la ville de Bamako. Fin des résultats en mois d’Aout, ‘’BUGUNI’’ est retenu comme meilleur plan d’affaires dans le district de Bamako. Toujours en perspective d’apprentissage, nous avons participé au programme ‘’The next economy’’ encore chez Impact HUB Bamako, cette fois-ci niveau supérieur, où mon équipe a benefier de trois mois de formation sur comment apporter de la valeur réelle dans nos business. A la même période, ‘’BUGUNI’’ sera invité par la GIZ, coopérative allemande, pour la mise en place d’une société coopérative regroupant les plus grandes entreprise de transformation de fruits au Mali. Au-delà, je fais partis des 60 jeunes sélectionnés au programme GYIN MALI, le réseau mondial des jeunes innovateurs, où nous suivons des séances de coaching, et d’accompagnement pour booster nos entreprises.
Je fini par obtenir la mention bien en Agrobusiness, soutenu sur ma boite. Aujourd’hui, ‘’BUGUNI’’ compte 7 employés dont 4 fixes et 3 temporaires, nous sommes siégé à sotuba, cour de l’IER, au Laboratoire Technologie Alimentaire et avons une capacité de production de 200 bouteilles/jours. Nous avons des jus à base de : rônier, balanites eagyptiaca, courge, patate douce, papaye, gingembre, baobab, et la mangue. Nous avons une page Facebook, un site web et vendons à quelques clients grossistes, et des ménages. Nous souhaitons par-dessus tout élargir notre capacité de production et le marché par le biais de partenariats solide afin de combattre les maladies causées par la consommation abusive des produits non locaux à contenu inconnus, et la pauvreté accrue de nos communautés par une chaine de valeur maitrisée impliquant l’ensemble des acteurs fruits au Mali.

SIGN UP FOR OUR

NEWSLETTER