Resilient Roots est une initiative de CIVICUS, menée en partenariat avec Keystone Accountability et Accountable Now.

Par Gaetan Mertens (Accountability Lab) et Resilient Roots (CIVICUS)

Il s’agit d’un projet ambitieux qui implique 15 organisations de la société civile basées dans des pays différents, comprenant deux organisations en Afrique francophone, et plus particulièrement en Mauritanie et au Bénin.

Symposium ResilientRoots

La centralité de ce lien double et réciproque entre organisations et principales parties prenantes pour établir la redevabilité remet en question la verticalité décisionnelle qui existe souvent dans la relation entre les organisations et les groupes avec lesquels elles travaillent. Le programme Resilient Roots vise donc à construire une redevabilité horizontale à travers une variété de mécanismes – par exemple, de recueil des retours d’informations – et fournit des opportunités d’impliquer les principales parties prenantes activement dans la prise de décisions. A noter que, Resilient Roots a conçu une approche qui vise à mesurer la capacité d’une organisation à améliorer sa redevabilité à travers le temps.

Crédit: Projet Jeune Leader

L’établissement de mécanismes de feedback comme outils décisionnels ne vise pas seulement à augmenter la transparence ou à évaluer le niveau de redevabilité de l’organisation, mais aussi à s’engager dans un dialogue constant et durable avec les principales parties prenantes que l’organisation entend servir. Afin d’établir, une boucle de rétroaction,  l’équipe Resilient Roots propose aux organisations sélectionnées de mettre en place des mécanismes de réponse répétés et structurés aux retours d’informations reçus. Cette vision horizontale engendre un dialogue à travers des mécanismes de décision fonctionnels sur le long terme, indiquant clairement que l’organisation s’engage à écouter et à apprendre des retours reçus.

Une redevabilité horizontale permet aux principales parties prenantes de tenir leur ONG redevable de ses actions, mais cela n’arrive pas du jour au lendemain et la méthode Resilient Root est donc destinée à produire des effets durables. Une fois ce mécanisme ancré, il améliore non seulement le service et la relation avec les principales parties prenantes mais donne aussi de meilleurs résultats, renforce la confiance, et accroît l’efficacité.

En conclusion, à la lumière de l’initiative Resilient Roots, la redevabilité horizontale présuppose un dialogue constructif entre les organisations et leurs parties prenantes au travers d’outils d’aide à la décision. Dans cette optique de dialogue permanent, le renforcement de la redevabilité doit être perçu comme un effort à long terme pour renforcer les acteurs de terrain et leur permettre d’être plus à l’écoute, plus efficaces et donc mieux à même d’appréhender le contexte dans lequel ils évoluent. En effet, c’est bien ce renforcement structurel durable qui permettra aux organisations de lutter contre des menaces extérieures qui doit guider le renforcement de la redevabilité.

[1] Cela fait référence aux personnes ou groupes de personnes pour qui travaille une organisation.

SIGN UP FOR OUR

NEWSLETTER